Comment utiliser les feuilles d’Aloe Arborescens ?

Vous avez entre les mains une feuille fraîche d’Aloe Arborescens. Vous vous demandez bien comment utiliser cette feuille et commencer votre préparation …

 

 

Pour les petits maux

Vous pouvez utiliser la feuille fraîche d’Aloe Arborescens à de multiples occasions, pour une multitude de petits maux de toute sorte, coupures, brûlures, ecchymoses, etc…

Enlevez tout d’abord les épines, puis coupez la surface qui vous est utile, détachez par le milieu les deux faces de la plante. Puis appliquez la face qui contient le plus de gel à même la peau, à l’endroit où vous vous êtes blessé, brûlé ou coupé. Attachez le morceau avec un sparadrap, et gardez-le un petit moment (par ex une demi-heure), puis changez-le avec un autre bout de feuille. Répétez cette opération plusieurs fois, jusqu’à nette amélioration.

 

En guise de cosmétique

Vous pouvez encore utiliser la feuille fraîche en guise de cosmétique. Sur le visage, les membres, le gel d’Aloe Arborescens protégera votre peau. Vous sentirez une légère contraction des pores et un raffermissement de votre peau. Nettoyez votre peau, puis passez délicatement votre petite éponge naturelle (eh oui, votre carré de feuille d’aloe est comme une petite éponge !) sur le visage, les mains, le cou, les membres …

 

Pour la santé générale : la pulpe et la peau de la feuille mixées

Coupez la feuille en petits morceaux après avoir retiré les épines. Passez les petits morceaux au blender, et recueillez précieusement le pur jus d’Aloe Arborescens. (Vous ne pouvez pas pratiquer la même opération avec l’Aloe vera car il faut d’abord ôter le liquide jaune, l’aloïne, qui suinte de sa feuille) Avec l’Aloe Arborescens, vous pouvez mixer le tout sans problème, l’aloïne étant presque inexistante sous la peau de la feuille.

Vous pouvez utiliser le jus comme boisson, à raison d’environ un verre par jour. Ce jus est bourré de principes actifs, antioxydant, antiallergique, anti-inflammatoire, anti-infectieux, antifongique, antibactérien, et j’en passe … Une vraie boisson de jouvence !

 

Pour un traitement adjuvant contre le cancer

Vous vous référez à l’ouvrage de Romano Zago « Du cancer on peut guérir » aux Ed Des Landes Du Sud, pour réaliser vous-même votre mélange.

Je cite à la page 30 les ingrédients :

« 1   Un demi-kilo de miel (attention aux miels artificiels, épurés, et à toutes les contrefaçons n général !)

2   De 40 à 50 ml d’eau-de-vie, whisky, cognac, etc. (il ne faut employer ni alcool pur, ni vin, ni liqueur)

3   350 grammes de feuilles d’Aloe Arborescens. Deux, trois ou quatre feuilles, selon leurs tailles. »

Je cite à la page 31 le processus de fabrication :

« A l’aide d’un couteau tranchant, enlever les épines le long du bord des feuilles, d’un main légère et d’un seul coup, de haut en bas. Pour faciliter le travail, couper les feuilles en morceaux. Et comme si vous prépariez un milk-shake, mixer ces trois ingrédients ensemble.

Bien mixer et broyez le tout pendant approximativement une minute (cela dépend de la puissance de l’appareil) jusqu’à obtenir une sorte de crème verdâtre. Voilà comment préparer la potion qui peut guérir le cancer. »

Je cite à la page 32 la posologie

« Une cuillerée le matin et une le soir pendant dix jours. Interrompre la cure pendant dix jours, puis la renouveler. »

 Conserver le mélange au réfrigérateur et à l’abri de la lumière.


2 commentaires

  • L’aloe arborescens n’a pas besoin d’être épluché, car il ne contient pratiquement pas d’aloïne sous la peau, comme l’aloé vera. Il faut juste enlever les épines et mixer le tout.

    Hélène
  • Merci de bien me stipuler s’il faut éplucher (comme chez Aloe vera ) l’aloe Arborescens , enlever les épines et la première peau ? Un herboriste me dit que la peau est toxique ( aloine ), seul le jus est bon . Merci de me repondre précisément sur ce détail qui est controversé

    J’attends la réponse pour commander…….

    Remerciements anticipes.

    N. Le gal

    le gal

Laissez un commentaire