Connaissez-vous les vertus antiseptiques de l’Aloe Arborescens ?

Une cicatrisation accélérée

Avez-vous remarqué, si vous avez été en contact avec l’Aloe Arborescens, que lors d’une coupure de la feuille, celle-ci a un pouvoir d’auto-guérison particulier ? Très vite, au bout de quelques minutes, les lèvres de la coupure ou de la blessure de la feuille se resserrent, se cicatrisent, et reprennent rapidement leur allure première ? Faites l’expérience pour comprendre à quel point cette plante unique a un fort pouvoir de guérison ; sur elle et sur celui ou celle qui l’utilise sur ses propres blessures. Ce pouvoir de cicatrisation et de guérison est dû en autres aux propriétés antiseptiques de l’Aloe Arborescens.

Un peu de définition

Un antiseptique est une substance qui nettoie, assainit, désinfecte les tissus. Un antiseptique est un produit qui permet de freiner, de supprimer ou d'empêcher le développement des bactéries (bactéricide), des virus (virucide) ou des champignons (fongicide). Il est utilisé sur la surface du corps. Il agit sur de la matière vivante, à la différence du produit désinfectant qui agit sur les matières inertes, sols, surfaces, objets etc… On peut dire encore selon la pharmacopée française : un antiseptique est une préparation ayant la propriété d’éliminer ou de tuer les micro-organismes ou d’inactiver les virus sur les tissus vivants : peau saine, muqueuses, plaies.

Des plantes aux propriétés antiseptiques

Il existe certaines plantes aux propriétés antiseptiques, qui ont une action efficace contre des bactéries. Ces plantes ont des effets antiprurigineux, c’est à dire des effets adoucissants ou antiallergiques : Le bleuet des champs, l’achillée millefeuille, la bardane, la camomille romaine, la capucine, la pensée …

Composants antiseptiques de l’Aloe Arborescens

L’Aloe Arborescens est une plante particulièrement efficace. Les propriétés antiseptiques de l’Aloe Arborescens sont dues principalement

  • à ses stéroïdes végétaux qui sont antiseptiques, analgésiques et anti inflammatoires ;
  • à ses saponines qui revêtent des propriétés antiseptiques ;
  • à ses polysaccharides reconnus pour calmer irritations et rougeurs. Les polysaccharides qu’elle contient ont en effet des propriétés anti-inflammatoires.

De plus, l’Aloe contient de nombreux agents actifs, dont les vitamines A, B1, B2, B3, B6, B9 et B12. Ces derniers agissent aussi sur la physiologie de la peau.

L’Aloe Arborescens possède aussi de nombreux sels minéraux : calcium, chlore, zinc, cuivre, magnésium, phosphore, chrome, lithium, fer, etc., qui sont des éléments essentiels pour le bon fonctionnement de la peau.

Sa pulpe contient des acides aminés qui régénèrent les cellules de la peau. Elle possède aussi des enzymes tels que l’amylase, la catalase, la phosphatase et la lipase, anti-inflammatoires et analgésiques.

Rien de plus simple ! Un petit morceau d’Aloe Arborescens coupé en deux dans le sens de la longueur pour que la peau soit en contact avec le gel : frottez doucement à l’endroit blessé, gardez le « pansement naturel » sur la peau un moment, renouvelez l’opération jusqu’à amélioration …

Une histoire vraie

Dans le livre ‘Guérir par l’aloès’, par Wolfgang Wirth, il écrit : « Voici un exemple issu de la guerre du Vietnam : par leurs plantations des états du sud et du Mexique, les Américains connaissaient bien l’aloès en tant que cosmétique. Mais ce n’est que dans les hôpitaux militaires qu’ils constatèrent que les médecins autochtones arrivaient à guérir plus rapidement les plaies à l’aide de pansements au baume d’aloès, que par les méthodes habituelles de la médecine occidentale. C’est ainsi que les vertus des aloès sauvages d’Asie leur furent révélées et qu’ils les appliquèrent aux blessés … »

Et dire que tant de personnes ignorent encore les vertus antiseptiques de l’Aloe Arborescens !


Laissez un commentaire