Le ginkgo biloba, l’arbre préhistorique

Comme il est émouvant de se dire que cet arbre aux feuilles si graciles a des millions d’années d’existence ! Avec ses feuilles même pas nervurées, ses deux lobes de papillon, peut-on imaginer qu’il est si vieux, si vieux !!! Un arbre préhistorique. 270 millions d’années, ça vous dit ? Les dinosaures étaient tout bébés, ou plutôt ils n’avaient pas encore fait leur apparition sur terre …

Ne nous étonnons pas qu’il ait des propriétés extraordinaires, ce ginkgo : il en faut pour traverser les âges et les continents … Originaire de Chine, il est un arbre sacré, aux vertus médicinales connues déjà au 2ème millénaire avant Jésus-Christ. De Chine, il se répand au Japon, puis dans toute l’Asie.

Son nom viendrait de Gin Yyo , un terme japonais qui voudrait dire ‘patte de canard’.  Ce n’est que vers le XVIIIème qu’il est importé en Europe. Importé par un botaniste de Montpellier qui l’avait payé très cher à un botaniste anglais, Il a été surnommé "arbre aux 40 écus". Ou aux mille écus que suggèrent ses feuilles dorées en automne … Bref, c’est un arbre rare, précieux, qu’il serait bon de planter ça ou là. Car s’il s’appelle arbre aux mille écus, on pourrait l’appeler aussi arbre aux mille vertus …

Quel genre d’arbre ?

Le ginkgo a un port pyramidal. Ses branches partent du tronc presqu’à angle droit. Et ses feuilles Il se présente comme un grand arbre sexué qui peut atteindre 40 mètres. C’est l’arbre mâle le plus répandu, et c’est lui qu’on plante dans les cités et les espaces urbains. Car l’arbre femelle produit des petits fruits orange (les ovules) qui, en tombant et en pourrissant, ont la réputation de produire une odeur particulière et pas très agréable … Il peut vivre très longtemps, notre ginkgo, plus de deux mille ans … Au printemps, les bourgeons poussent partout sur cet arbre, non seulement sur les rameaux longs et courts, mais encore sur les branches et même sur le tronc ! …   Quel arbre original !

Une résistance à toute épreuve

Comment a-t-il pu résister à tous les obstacles mis sur sa route ? Il paraît même qu’après les radiations de la bombe atomique à Hiroshima, le ginkgo fut le premier arbre à repartir. Cet arbre ne connaît pas la maladie, il ne connaît pas non plus les prédateurs naturels, et n’est jamais envahi par les parasites. Quand il sent que la chaleur monte, à l’approche d’un incendie, à partir de quatre-vingts degrés, le ginkgo s’ignifuge lui-même : il produit une substance, une gomme protectrice qui rend son écorce ininflammable. Et dire que cet arbre royal et sacré en Asie met à notre service ses caractères les plus précieux !

Des vertus sans pareilles

La médecine chinoise connaissait les bienfaits du ginkgo depuis des millénaires ! Il était reconnu pour ses propriétés sédatives, vermifuges, et expectorantes dans toutes sortes d’affections respiratoires (bronchite, asthme, …). Il était connu aussi pour tonifier les poumons, pour améliorer la circulation artérielle et combattre les troubles de la fonction cérébrale. On le tenait pour un élixir de longue vie …

En Occident, depuis les années 60, beaucoup de recherches ont permis de préciser peu à peu toutes les vertus que recèle le ginkgo. En effet, on a pu constater à quel point il est efficace dans le traitement des insuffisances circulatoires, spécialement cérébrale. Et donc il permet de lutter contre les affections telles que la maladie d’Alzheimer, la dépression, l’insuffisance circulatoire artérielle périphérique. Il stimule la mémoire et la concentration.

Des feuilles pleines d’éléments intéressants

En effet, ses feuilles ont une action à la fois antispasmodique, antioxydante, antiinflammatoire, et vasodilatatrice !

  • Une action antioxydante grâce à ses deux composants principaux : flavonoïdes et terpénoïdes.
  • Une action antispasmodique et vasodilatatrice qui permet de dilater le calibre des artères et rétablir un bon flux sanguin. Il est indiqué pour les troubles de la fonction cérébrale et les troubles périphériques de la circulation artérielle. 
  • Une action antiinflammatoire, en particulier sur les tissus nerveux. C’est un antiasthmatique à l’état naturel.
  • La prise de ginkgo favorise la respiration, renforce l’immunité aux infections, aide à prévenir toutes les affections respiratoires.

 

BIENTOT SUR VOTRE SITE SIMPLEMENT NATURE


Laissez un commentaire